Commentaires récents

Sélectionner une page


Si tu le trouves

Si tu le trouves, regarde-le, retiens-le avec tes yeux, il ne décampera pas de sitôt, tu peux me croire. Il se couchera à tes pieds, avec ses dents de loup, tournées en direction des étoiles. S’il parle du temps qu’il fait, ne prends pas la peine de répondre, il veut...

Le cercle du malheur a lui aussi se fêlure

Le cercle du malheur a lui aussi se fêlure. J’avais jusque là pris la vague noire de la mélancolie, du sabotage amoureux. Les justifications étaient nombreuses : missions mystiques, mystérieuses, l’écriture en lieu et place de la vie. La vérité est autrement plus...

Clous

Si l’on veut écrire quelque chose de potable Encore faut-il commencer par tout jeter au feu

Clous

Les choses que j’aimais Plus que jamais me sont inaccessibles Mais plus que jamais Je me dirige vers elles

Language de la poésie

L’opaque en poésie N’est guère autre chose qu’un manque de générosité Comme des médecins, des notaires, des avocats, et d’autres utilisent parfois des tournures absconses Pour imprimer sur vous leur supérieure expertise Ils ne font que dresser...

Clous

La première phrase qui passe dans ton esprit. Ignore-là, réserve-là. C’est la mie, pour les oiseaux.

Clous

Je n’ai rien crée Mais la nuit fut fertile

Diamants noirs

Chères émotions J’ai gardé vos diamants noirs près de mon cœur Je les décompte Ainsi qu’un receleur

Clous

Je n’ai jamais rien fait que les recracher les merveilleuses ingurgitées

Clous

Je pourrais vous montrer mille choses Mais si je vous en montrais une seule Rien qu’une Peut-être tomberiez-vous fous

Clous

Les meilleurs ont tous rêvé d’être autre chose.

Le rêve dans la vie

Faire entrer le rêve dans la vie Par une lézarde Par le portail Peu importe la voie choisie

La fille néon

Nous sommes des créateurs Rouge-vifs Comme la cendre Sur nos cous Après la pluie Après les mondanités Comme le stick Entre tes doigts bienveillants Qui me font merveille Qui font du temps une formule retrouvée Une retribution Sensible et honnête Nos esprits...

Cellier

Extirper du cellier intérieur un vin qu’on n’osait pas ouvrir. C’est le parfum des cheveux d’une femme adorée en secret, promesse de renaissances et de réjouissances, qui vient capiteusement imprégner les murs de la pièce où nous régnons....

Clous

Écrire comme si nous étions Rois et Reines./ Écrire comme si nous étions une vaguelette.