Venise

696

Rien de pire
au retour de Venise
que d’écrire un poème
sur Venise
l’avaler plutôt
et le laisser filtrer
le laisser
goutte après goutte
cristal de sel après
cristal de sel
à l’intérieur
fondre




20.05.15


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil