Rejeté

249

Noire, noire est la couleur.
Es-tu comme moi dans les jours qui se suivent, à attendre le soleil ?
Comment savoir si, quelque part, dans un repli de ton coeur je respire encore ?
La rancoeur, la peur, le rejet, la déception, la fierté, le silence… auront-ils le dernier mot ?

Est-ce un crime d’être sorti un peu de l’ordinaire, d’avoir crû en quelque chose qui n’était pas l’ordinaire ?
Comment faire avec ce noeud dans le ventre, maintenant ? À étouffer la voix de ton coeur d’une telle façon, jusqu’à la perdition ? Jusqu’à ce que les larmes ne puissent plus couler ?

 

Noire, noire est la couleur…
Qui s’inquiète du peu de douceur et du peu de bonheur qui m’est offert ?
Personne, personne.
Personne ne répond.
Des cendres il mes reste
Des Cendres chaudes

Pour y tracer un sourire avec le doigt

Un sourire malgré tout
Pour un improbable Soleil

Noire, noire est la couleur.




07.10.07


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil