Qu’importe

173

Je veux être pleinement malheureux quand je le suis.
Pleinement heureux quand je le suis.

Je veux réagir spontanément aux fluctuations intérieures. Passer de la joie aux larmes aussi vite qu’un enfant.

Je veux qu’on m’apprécie pour ce que je suis. À savoir un tempérament difficile et complexe.
Ou bien, ne pas m’aimer du tout.

Qu’importe.

Je peux être terriblement ténébreux. Je peux être le contraire.

Le fond de moi n’est pas malsain.

Ceux qui me connaissent le savent.

Paraître malsain ne me dérange pas.

C’est l’inverse qui me dérangerait.

Les hommes de bien n’ont pas toujours l’apparence des hommes de bien.

Bien que je ne sache pas véritablement si je suis un homme de bien.

Et j’en ai rien à faire d’ailleurs.

Chercher à être un homme bien c’est, par définition, ne pas l’être.

On ne cherche pas ce qu’on a déjà.

On trouve.




22.10.06


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil