Poésie contemporaine

697

La « poésie contemporaine » c’est la vague circulation d’air que perçoit sur sa joue l’habitant de la pièce d’à-côté, c’est du brouillage, un leurre, tandis qu’une autre poésie, elle, respire en solitude, par ses battements noirs, incompatible avec le marché et le marketing, en tête-à-tête avec la langue-mère, dans le terrain de jeu éclaté de son pays natal.




20.05.15


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil