Commentaires récents

Sélectionner une page

Je finissais ma liqueur et le nuage passa
Il était maquillé, dans ses habits du dimanche
Tout était si parfait ses dents étaient de porcelaine
Pas une seule poussière sur son chapeau
Pas un bout de peau sur ses épaules
Le pantalon semblait avoir été repassé une journée entière
Jusqu’à perdre sa flexibilité
Ce pantalon, raide et contracté , suivait péniblement la vigueur de sa démarche
Il allait sans aucun doute bientôt atteindre son rêve
Sans doute sentait-il déjà au bout de ses doigts
Les premiers picotements de l’amour à venir
Je le regardais, il s’approchait de l’entrée d’une boîte
Le videur le sonda de la tête jusqu’aux pieds
Puis il le dévisagea, et grogna
J’entendais mal mais je crois bien
Qu’il lui dit « Fout le camp ! »
En pointant son doigt vers un abîme inconnu
Le côté moche de la rue

Il était pieds nus, détail que je n’avais pas remarqué