On ne voit bien qu’avec le cœur

226

Songer à son bonheur. Songer à ces miracles. Or fin parsemé sur chacune de ces secondes. À la joie de vivre méritante, aux empreintes des étoiles sur les voûtes encrières. Ne rien attendre. Laisser faire. Faire confiance, suivre cette route tracée devant nous par le coeur, sentier ouvert dans la nuit marine. Ne rien refermer. Laisser aller. Laisser revenir. Sérénité.




14.02.07


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil