Commentaires récents

Sélectionner une page

Une des raisons essentielles est que la poésie demande des efforts et du temps d’apprentissage. Comme toutes les choses qui ont une véritable valeur et apportent un plaisir plus profond et durable. Il s’agit de se rendre perméable à ce plaisir. Aujourd’hui, les choses diverses doivent tomber sous notre nez, être instantanément et facilement accessibles. Après, il existe la poésie prête à consommer. C’est une poupée assez monstrueuse, sans racines, qui au toucher apporte son lot de jouissances de pacotille, avant de tomber en poussière. Cela nous amène à la deuxième raison essentielle : les poètes sont écartelés entre la poésie brindille, prête à consommer, et la poésie masturbatoire turgescente et fictive, illisible pour le commun, qui ne s’expose plus à la vie. Entre les deux se situe sans doute une poésie capable d’être libre sans être pour autant déracinée.