Commentaires récents

Sélectionner une page

Le retors buté rongeant son frein frémit
       Dans l’air frais du soir
Le sourd à l’aurore s’auréole d’horizons rayés
       Le matin est clair et beau
L’insensible ignoble s’éblouit de blêmes bleuités
       Écoutant un chant d’Hildegarde de Bingen
Le lassé délaissé finit finalement par enlacer
       La jolie fille qui ne cesse de rire
L’indocile sans ciller se défile dès lors que scintille
       Véga dans la constellation de la Lyre
La teigne ténue évasivement s’atténue
       Dans un livre de poèmes