Commentaires récents

Sélectionner une page

Je passe rue Regrattier, je longe la rue Saint-Louis en l’île
Je songe à Baudelaire, qui errait souvent par ici
J’écoute les résonances des voitures, et le calme…
Les talons de quelques passants

Je me dis que donnerait-il
Pour longer une nouvelle fois, rien qu’une
Cette rue de Paris, sentir le vent frais passer sur son visage
L’odeur des vieilles pierres, regarder le courant de la Seine
Par-dessus le parapet
Regarder les gouttières et la lune au-dessus du toit
Voir, à travers les fenêtres, la lumière et la vie
La chaleur du foyer dans les appartements
Que donnerait-il pour être à ma place à ce moment-là…

Alors je me dis qu’elle chance j’ai d’être en vie
Et le vent qui était froid quelques minutes auparavant
Prend un nouveau sens