hors-d’œuvre

610

Bonheur
sur la terre
étranger
virant au bleu
puis au noir
qui s’élève et va
avec ses couleurs
changeantes
se perdre
dilettante, naufragé
fugace ou fixe
dans un corps
de bonheur
sur la terre
lui-même dans le noir
et sous le jour
avec ses voix
qui nous disent
d’aller voir
au-dedans
au-delà
de lui




19.05.14


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil