Échappement

361

Quand il ne restera plus rien
Tu reviendras dans l’eau de pluie je le sais bien
Tu reviendras être vivante
Te mêler à mes fantômes
Éclairer la ville intérieure
Tu prolongeras la veillée
Tu retourneras à la rive
Et moi je serai le dos sur les cailloux
À manipuler l’ivresse malléable
Quand il ne restera plus rien
Il restera toi
Je le sais bien

 




04.06.11


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil