Clous

683

Poésie.
Je me sens comme un rescapé de la guerre. Qui ne peut plus toucher un fusil.




26.04.15


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil