Sélectionner une page

Le sous-marinier

Je changerais bien l’ampoule
le courant d’air, la ville, la cour
Je changerais volontiers mon sommeil
et ma langue
mon embarcation
les cellules de mon corps
muer

Comme la pluie

Mon rêve était comme la pluie
Et je l’entendais
Dans la cour et sur la pierre
Éparpiller les petites taches
Îlot de rêves
tombe

Foule

Un jour
tu seras dans la foule
comme auprès de ma bouche

Cattus

Chaque fois que je sors dans la rue
j’ai la sensation étrange
d’un chat posé sur mon épaule