Poème

565

triste et loin du monde
je suis assis et j’attends
je n’attends rien
rien de particulier
j’y suis seul
je regarde le ciel patiemment




01.05.13


Commentaires



Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil