Commentaires récents

Sélectionner une page

Boules de cristal
Nageurs en vase clos
Réunion de loosers
Armoire magique rose
Nid de clowns peinturlurés
Bâtisseurs d’à quoi bon
Architectes endormis à la belle étoile
Inventeurs de missions mystérieuses
Parloir pour bouches cousues
Usine chinoise de canards en plastiques
De petits soldats métalliques peints à la main et ça se voit
Refuge d’astronautes qui ont foiré leur carrière
Association des pervers passifs anonymes
Le passant roucoule le printemps
Un coude plus rouge que l’autre, celui sur le comptoir
Une paume de la main plus rouge que l’autre, celle qui pousse la souris
Le côté gauche de la lèvre inférieure plus sec que l’autre, celui qui tient la cigarette
Oh et la jungle de poteaux roses
Ciel des troglodytes
Famille de taupes pour qui le trou est l’univers tout entier
La nuit le bourreau rêve de condamnés
Le hibou qui rêve du rongeur qui rêve du morceau de fromage qui rêve du vin rouge
Philosopher sur le thème de l’extase du labyrinthe
Le labyrinthe apporte avec lui l’idée de la possibilité d’une sortie
Apologistes du moi miniaturisé
Pisseurs d’eau plate
Escargots de nuit
On pourrait écrire des milliers de livres sur le mythe de Sisyphe
Mais pas un seul sur Sophie
Oui-oui au royaume de la chiasse
Comédiens sans rôles
Pantins sans ficelles
Bafouilleurs de langues mortes
Calculateurs de spontanéités
Tatouilleurs de borborygmes
Caryatides sans toits
Sauvages et libres mais pas tous les jours
Collectionneurs de notes de bas de pages
Et de timbres de voix
Désosseurs d’idéal
Il existe mille et une façons de déclarer la guerre au temps qui passe
Des mots d’amour adressés a la voisine inconnue
Amateurs de cris, d’ombre, d’oiseau, de corps, de vent et de spatules
Effrayés par la solitude et par la compagnie tout à la fois
Par la ligne droite et par la courbe
Au chaud mais transits de froid
Tailleurs de Pierre abstraite
Frappeurs de monnaie sans chiffres
Inventeurs de mondes invivables
Dresseurs de totems de plomb
Indigènes pâlots bronzés au soleil mystique et invisible
Amateurs de voyages en position assise
De révélations de chambre
Attrape-lettres comme des mouches
Collées aux doigts couverts d’encre
Et de tabac froid
Chercheurs en émotions, cette adrénaline du cadavre
Pilotes d’avion de papier
Scruteurs de vols d’hirondelles
Attentistes de la station prochaine
Araignées d’eau de vie
Raconteurs de contes a dormir debout
Magasins de masques en tous genres
Le confort est le paradis de l’immobilité
Un ours sort-il de son hibernation lorsqu’il a épuisé sa réserve de rêves
Habitants de l’île