Mémoire involontaire

695

Un tiroir
où sont entreposées
les heures
rangées là
parmi les visages
les noms et les voix
qui ne m’appartiennent plus
je me tourne vers la fenêtre
– il est temps




20.05.15


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil