Commentaires récents

Sélectionner une page

Je crois que je viens de passer un des dimanches les plus intenses de ma vie. Pour le moment, les pensées sont trop bouleversées dans ma tête pour que je puisse y mettre de l’ordre. C’est encore trop frais, trop neuf. Je n’ai envie ni de l’expliquer, ni de changer en mots ce qui, finalement, n’a ni besoin de descriptions ni de mots, pour être en moi. C’est le jour où je l’ai rencontrée en vrai, Elle. C’est le jour aussi, le même jour, où j’ai vu Lisa chanter… Sacrifice, the host of Seraphim, hymn for the fallen, space weaver, entre autres.
J’ai juste envie de goûter encore ces moments, tout frais encore dans mon coeur et dans ma mémoire.
C’est comme si la Vie m’avait lancé un grand sourire, un sourire mélangé de Poésie, de Magie et d’Amour. Et j’ai beau me pincer, je crois que je n’ai pas rêvé. J’ai encore peine à croire que tout ça était bien réel…

 

 

 

Une moitié de bonheur, une moitié d’un très grand sentiment de manque aussi, dont je reconnais facilement la cause.

 

 

 

Dimanche 15 Avril 2007 est à marquer d’une pierre lumineuse, inaltérable.