Commentaires récents

Sélectionner une page

Le silence c’est ça, ce sont les trous perforés dans les cartes à musique des orgues de barbarie. Ils ont l’air de rien, les trous d’air comme ça, mais si on les mets dans la machine, dans le coeur, les silences, ils en cachent une bonne quantité de cris, de hululements et de tas de piaillements de toutes sortes… Les silences c’est ça, des trous qui restent dans le coeur et qui ne demandent qu’à chanter.