Commentaires récents

Sélectionner une page

Je vois d’ici le soleil se couchant…

… Il rousse ici même, sur la mousse des forêts de chêne. Souvenez-vous, l’odeur de la nature ! La sensation de l’existence, de rompre les bords ! d’un seul coup, comme ça ! Partir par devant soi, silence ! On s’invente un monde.
Ô plaisir, infinitude de la vie !

Rompre, s’il ne s’agissait que de ça ! Le vertige c’était ça ! Le vertige c’est parcourir l’univers d’un bout à l’autre, au rythme d’un millimètre tout les mille ans, et ralentir encore, et s’émerveiller du mouvement qui a toujours lieu ! S’allonger, sans s’immobiliser !
La poudre ! Le faisceau !
La vie, plutôt que le néant.