Commentaires récents

Sélectionner une page

Je n’ai plus le souhait de partir. Je me demande encore si je l’ai jamais eu.
Ce que j’espère, je ne sais plus vraiment.
Je n’espère plus grand-chose à vrai dire.
Ni consolations d’aucune sorte, ni nouveautés.
Allons, que pourrais-je construire maintenant avec mes dix doigts…
J’ai été loin de moi si longtemps.
Arrivé au bout, je ne sais même plus qui je suis.
C’est pour rien qu’on fait dix fois le tour de la planète.
Quand on n’a plus la boîte musicale dans les doigts.
Je pourrais voir un paysage fantastique, je ne sentirais rien.
Ces pays désolés sont si étranges.