Esthétique de la meute

360

Tu as traqué le lion sur la banquise
Le son du monde dans une chambre close
Et l’amour au fond de ton coeur animal
Tu as deviné la folie à l’extrémité de la lucidité
Le soleil dans la nuit profonde
Le confort dans les regains de tristesse
Les messages laissés par les constellations
Tu as cherché la solution dans le mystère
L’avenir dans les paradis perdus
Tu as rêvé de sauts à l’élastique
De voyages immobiles en montgolfière
Et de déserts dans les cales d’un cargo
Tu as rêvé de hautes cités en antartique
Le feu chez les inuits
La fréquence sonore chez les sirènes
Tu as chassé le vent dans les nations sous-marines
La richesse chez les déshérités
La poésie dans la meute
La raison chez les indigènes
L’amitié dans un empire individualiste
Le sommeil dans la fête
Tu as chassé l’ignorance dans les grands esprits
L’incandescence dans l’oeil d’un rapace nocturne
La liberté dans une cage
La musique des territoires
La lumière des astres morts
Le parfum des interstices
Tu as cherché l’inconnu dans le familier
Le connu dans les royaumes satellites
Tu as réclamé ta part d’enfer au paradis
La mémoire des oubliés
Et l’utilité des choses dérisoires
La renaissance dans la défaite des choses
La beauté dans la dégénérescence
L’isolement dans la foule
Tu as cherché l’autre bout du monde dans un coin de ton foyer
Les grands espaces dans les mers intérieures
Tes terres d’origine dans le sein de l’exil
Et ton futur quelque part dans une enfance envisagée
Pour atterrir en fin de compte
Au milieu de toi




03.06.11


Commentaire

Aucun commentaire pour le moment.


Écrivez un commentaire

Nom *
eMail *
Site



--> Ouvrir un texte au hasard

<-- Retourner à la page d'accueil