Trait

La puissance est la distance.

Poésie contemporaine

La « poésie contemporaine » c’est la vague circulation d’air que perçoit sur sa joue l’habitant de la pièce d’à-côté, c’est du brouillage, un leurre, tandis qu’une autre poésie, elle, respire en solitude, par ses battements noirs, incompatible avec le marché et le marketing, en tête-à-tête avec la langue-mère, dans le terrain de jeu éclaté de son pays natal.

Longtemps après qu’il ne soit trop tard

Longtemps après qu’il ne soit trop tard
Il est encore temps
De remuer ciel et terre

Faille

Le génie est une faille par laquelle passent les influences fertiles d’une existence antérieure.

Pourquoi être saisi…

Pourquoi être saisi
Si tu peux passer dans l’onde
Sans nom sur le chemin

Poésie marche

Poésie marche par éléments déclencheurs. Par buttes. Volées.

J’attraperai les premiers rayons…

J’attraperai les premiers rayons du soleil,
Et tous les mauvais rêves.

 

Chemin

J’abandonne toujours le chemin pour recommencer à zéro.

Le génie ne vaut rien…

Le génie ne vaut rien sans la volonté de mettre au monde.

Constatation

J’ai une âme de vieux.

Les fous…

Les fous sont les garde-fous.

Écrire un poème…

Écrire un poème pour conjurer le sort.

La jouissance en écriture est semblable au crime

La jouissance en écriture est semblable au crime. Il faut, chaque fois, répéter le geste, aller plus loin dans le crime pour parvenir à renouveller le plaisir.

Taire le monde

Taire le Monde. Seul et unique objet du poème.

La nuit prépare le lit du jour

La nuit prépare le lit du jour futur. Dans un songe secret.

L’écriture ou la Vie ?

L’écriture ou la Vie ? Les deux.

Se faire un nom…

Se faire un nom parmi les oubliés, voilà un bel objectif.

Pesanteur

Face à la pesanteur de l’époque, la légèreté devient une arme.

À l’insu du monde

Le poète fabrique, à l’insu du monde, la sensibilité.

Je vis quand j’écris

Je vis quand j’écris. J’écris quand je vis.

 

Le butineur de cathédrales.

J’ai pris le futur dans mes mains

J’ai pris le futur dans mes mains, bien décidé à ne plus l’attendre.

Un matin

Un matin, je me suis éveillé en sursaut, j’avais surpris le rêve en flagrant-délit.

L’aliénation

L’aliénation est un droit inaliénable.

Principe

Il y a en moi deux éternités : Dead Can Dance et Charles Baudelaire.